Forum : Topic "La Tour de Craie" : Messages

| <<1 / 1>> |

Simiche11-22 16:46 Votes Edit Del
La jeune femme marchait d’un bon pas suivie d’un petit chat blanc. Elle avait rendez-vous à la Tour de Craie pour rencontrer son futur employeur le mage Sombrelün. Jusque là, ils ne s’étaient entretenus que par courrier. Elle voulait ce poste. S’occuper d’un jardin lui avait manqué et puis elle avait besoin d’un logement…. Il faisait de plus en plus froid et par conséquent la cabane qu’elle avait construite dans la forêt devenait inhospitalière.
C’était donc l’esprit déterminé qu’elle allait à la Tour de Craie. Le mage n’avait pas eu besoin d’en indiquer l’adresse : elle surpomblait largement la bourgade. Une bâtisse impressionnante et récente, à en voir les murs de craie immaculés. Simiche arriva et pénétra dans le Parc de la Tour. Elle s’arrêta et dit au chat, qui était en fait une femelle, de l’attendre ici. C’était l’animal qui l’avait adoptée quand elle avait débarqué à Garnë. Elle s’était mise à suivre l’humaine et se laissait caresser. A ce qu’en avait pu voir Simiche, elle comprenait tout ce qu’elle lui disait. Elle y était habitué maintenant et s’adressa à l’animal comme si c’était un humain. Elle n’avait toujours pas osé lui donner de nom. La chatte blanche s’assit sur son derrière. La tête penchée sur la droite, elle sembla considérer sa demande. Finalement, elle se leva, et aller s’allonger sous un buisson. Simiche en conclue que le curieux animal l’attendrait là et prit l’allée qui menait à la porte de la Tour.
L’allée était flanquée de quatre gargouilles. Les statues de pierre étaient réellement bien réalisées et Simiche eut un frisson en passant entre les deux premières. Juste avant les deux autres, elle ne put s’empêcher de fermer les yeux et de presser le pas. Elle rouvrit les yeux quelques mètres plus loin, s’arrêta, se retourna et regarda les gargouilles. Elle avait l’impression que les gargouilles avaient bougé. « C’est ton imagination, trouillarde » se dit-elle mais elle n’était vraiment pas rassurée. Elle se secoua, prit profondément sa respiration et franchit les derniers mètres jusqu’à la porte de la Tour de Craie. Elle imagina très bien son père faire une comparaison commentée entre « jouer avec le feu » et « fréquenter un mage ». Elle ferait bien d’interroger le mage à propos des gargouilles et d’interroger un peu les gens sur le mage… Si les réponses ne lui plaisaient pas, elle réussirait sans le moindre doute à se passer de ce travail et du logement qui allait avec.

Sombrelun (Vip)11-24 15:32 Votes Edit Del
Sombrelün tissait des sorts de croissance tout en haut de la tour, guidant le minéral dans sa construction, pour rendre le rendu plus harmonieux et moins fouillis que la tour d’un confrère, quand il remarqua du coin de l’œil un mouvement tout en bas de la tour : une jeune femme passait entre les gargouilles. Les visiteurs étaient rares à la Tour de Craie, ce ne pouvait être que sa nouvelle employée.
Le mage récupéra sa grenouille chassant dans les hautes herbes, et attrapa le bas de sa robe pour dévaler les deux escaliers qui le séparait du hall pour enfin sortir et accueillir la jeune femme d’une courbette esquissé :

« Humble révérence et chapeau bas, salutations ! »

La grenouille, juché sur ledit couvre chef, manqua dans choir et jeta un regard noir au mage. Celui-ci n’en fit pas grand cas, et continua, aimablement :

« Damoiselle Simiche je présume ? Entrer donc, ne restons pas au froid. »

Il l’entraîna sans plus tarder dans le hall et reprit :

« Vous m’excuserez si je ne vous offre pas de thé, mais… la cuisine est encore en travaux, et la cheminée ne tire pas très bien. Hum… enfin, je vous promets d’essayer de régler cela au plus vite, le temps de scier quelques excroissances.
Hum… enfin, nus ne sommes pas la pour cela. Le cadre vous plait-il ? Vous n’avez pas eu trop de difficultés à trouver ? Vous avez peut-être des questions ? »

Simiche01-18 16:27 Votes Edit Del
Cet homme ressemblait pour Simiche à un tourbillon.
« Euh… Bonjour Maître».
Avec son chapeau pointu et sa robe, c'était sûrement quelqu'un de versé dans l'étude de la magie. Et à la façon dont il parlait de la tour, il en était sûrement le propriétaire. Donc tout portait à croire que c'était le mage Sombrelün, son nouvel employeur. Si elle avait eu le temps d'y penser, elle se serait dit qu'elle l'avait imaginé plus impressionnant. Mais voilà Simiche n'avait pas le temps de penser car le mage avait déjà abordé plusieurs sujets et il passait déjà à autre chose :
« Suivez-moi » dit le mage. « Je vais vous montrer votre chambre. » Et il fit volte-face. Un tourbillon...
La grenouille, déjà en équilibre instable, glissa du bord du chapeau et se retrouva dans les mains de Simiche. Par réflexe, la jeune femme les avait en effet tendue devant elle. Elle eut la curieuse impression de voir de l’intelligence au fond des yeux globuleux.
« Attention à votre grenouille, Maître. » dit-elle en donnant le batracien au mage.
« Merci bien, Damoiselle » dit le mage en mettant l’animal dans sa poche. « Comme cela, elle ne risquera pas de tomber. Venez, maintenant. » Et il repartit. Simiche s’empressa de le suivre.
« Je vous remercie de votre accueil. » dit-elle en marchant « Je trouve votre tour très belle. Je pense que je m’y plairais. En traversant le jardin j’ai noté la présence de nombreux insectes et oiseaux, alors que l'hiver approche. C'est très bon signe, cela veut dire que votre jardin est en bonne santé. »
Le mage semblait ravi.
« Cependant... comment dire, les gargouilles sont vraiment effrayantes. J'ai même eu l'impression qu'elles me regardaient. Elles ne sont pas vivantes, n'est-ce pas ? »

Deloth (Modo)04-06 07:13 Votes Edit Del
[HRP]
Hy ! Je trouve le début de votre RP interessant et j'aurais aimé savoir si je pouvais m'introduire dans votre petite aventure, par quel moyen ça je trouverai ! Je voulais seulement avoir votre accord avant de me lancer dans une introduction.
Bonne continuation à vous deux et merci pour ce rp trés agréable à lire.
[/HRP]

Sombrelun (Vip)07-06 12:12 Votes Edit Del
hrp

Akroa en poche pour ne pas la semer en route, le jeune mage conduisit Simiche dans un escalier, traversa un réfectoire puis la cuisine, et répondit tout en marchant:

« Et je ne doute pas, damoiselle, que le jardin resplendira sous vos soins! En parlant de ça, je vous demanderais de prendre un soin tout particulier au jardinet derrière la tour, des êtres délicats l'habites. »

Ces derniers mots avaient été prononcés avec un petit sourire, laissant la jeune femme deviner par ce qu'il entendait par là. Puis, à propos des gargouilles, il secoua doucement la tête, amusé mais pas moqueur:

« Elles ne sont pas vraiment vivantes à proprement parlé, mais... pas totalement inerte non plus. Ce sont les gardiennes de la tour, elles en défendront l'accès aux êtres mauvais. Je doute donc que vous n'avez à en craindre!
Ah! nous y voilà! »

En effet, ils étaient arrivé à la cuisine où aucun feu ne brulait dans la cheminée. Sombrelün indiqua un escalier dérobé en s'excusant:

« Les tours, ça pousse un peu comme ça veut, ne faites donc pas attention à l'organisation parfois illogique des pièces. Votre chambre est au bas de cet escalier. L'avantage, c'est que vous n'aurez pas trop de pas à faire pour prendre votre petit déjeuné! Après vous, je vous prit. »


Nouveau message2017-07-21 14:45   ^ 

Veuillez vous connecter pour poster.