Forum : Topic "Dualité du derrière sociétal" : Messages

| <<1 / 1>> |

Balthi11-19 20:51 Votes Edit Del
Ainsi dit le titre, quel sont les secrets dissimulé, sans doute honteux. C'est par la dialectique que la vérité peut se laisser découvrir. Loin de moi l'idée de prétendre posséder toute vérité absolue mais bien que l'on peut s'en approcher. Ceux qui ont un minimum de réflexion me comprendront.

Ce topic se construira suivant une question ou une réflexion de départ et continuera suivant une dialectique. Le principe étant qu'à partir d'une première situation, il faut en prendre les idées que l'on trouve correcte et corriger ce qu'on pense de faux tout en ajoutant sa touche personnelle.
Pour les plus lents, la dialectique se représente suivant une pendule que l'on fait aller dans un sens avant d'aller de l'autre coté, et à la suite des va et vient, il va approcher d'une situation stable, certains philosophes pensent que si on a trouvé cette position, on a atteint la vérité.

Après beaucoup de blabla pour présenter le thème du topic, j'entame le premier sujet:
La place de l'informatique dans notre société

(Je commencerais une première réflexion dans peu de temps)

Balthi11-20 17:16 Votes Edit Del
Plaçons la première pierre de notre édifice.

Ou que vous vivez, tout est régis par un ordinateur. L'informatique a permis de centraliser toute les données possibles. On pourrait savoir exactement sur chaque personne toute sa vie, son dossier médicale est sous serveur, son casier judiciaire également, votre compte est régis par la banque au travers d'ordinateur, vous pouvez même grâce au net de trouver l'adresse de quiconque dont on possède le nom.

L'ordinateur a aujourd'hui une place vitale pour la vie quotidienne. Un travail sous word ou sur excel, photoshop, etc... L'ordinateur est devenu un moyen de travail indispensable. Mais où va s'arrêter son expansion?

Les possibilités sont devenues innombrables mais n'est ce pas aux dépens de notre liberté? N'y a-t-il pas un mouvement pour nous faciliter la vie à ce point que nous soyons dépendant de l'ordinateur?
C'est la grande question que certains sciences-fictions expriment. Mais bien que dans ces sciences-fiction, ce soit un peu exagéré, c'est une véritable problématique actuelle qui peut, bien sur, prendre des dimensions incroyables.

Le pire est qu'auparavant le travail se faisait en équipe, maintenant, ce sont des bureaux tous équipés d'ordinateurs mis en réseau. La collectivité a été translaté vers un système de réseau. Le contact humain commence, aujourd'hui, à se raréfier. Le contact au travers du net est monnaie courante. Tout les sites de rencontres sont populaires, facebook également, les moyens de communiquer, msn par exemple. On s'isole de plus en plus pour s'ouvrir à un endroit purement factice. C'est un véritable Exode de la réalité de venir se réfugier dans l'irréel.
Certes, il y a des avantages, des contacts internationaux, une meilleur transmission d'informations, etc. Et pour certain, il y a des raisons à cette fuite de la réalité mais là, on dérive vers des problèmes sociologiques^^

En synthèse, l'ordinateur est devenu indispensable à notre vie actuelle. Il a apporté des avantages mais ceux ci entrainent des problèmes d'ordre social dans la société. Il a diminué le contact humain de manière générale pour isoler les individus et ceux ci utilisent l'informatique pour se réunir. Cercle vicieux car se rendent dépendant de l'ordinateur.

L'informatique et le net, tout un problème...

Simiche11-23 00:22 Votes Edit Del
J'espère que j'ai compris la manière de procéder... Si c'est le cas, je pose la deuxième pierre. :)

Ou que vous viviez (si on exclue pas mal de zones très rurales et/ou moins riches de la planète), tout est régit par un ordinateur. L'informatique a permis de centraliser toutes les données possibles. On pourrait savoir exactement sur chaque personne toute sa vie, son dossier médical est sous serveur, son casier judiciaire également, votre compte est régit par la banque au travers d'ordinateur, vous pouvez même grâce au net de trouver l'adresse de quiconque dont on possède le nom.

L'ordinateur a aujourd'hui une place vitale pour la vie quotidienne. Un travail sous word ou sur excel, photoshop, etc... L'ordinateur est devenu un moyen de travail indispensable. Mais où va s'arrêter son expansion?

Les possibilités sont devenues innombrables mais n'est ce pas aux dépens de notre liberté? N'y a-t-il pas un mouvement pour nous faciliter la vie à ce point que nous soyons dépendant de l'ordinateur?
C'est la grande question que certains sciences-fictions expriment. Mais bien que dans ces sciences-fiction, ce soit un peu exagéré, c'est une véritable problématique actuelle qui peut, bien sur, prendre des dimensions incroyables.

Même si tous les bureaux sont équipés d'ordinateurs mis en réseau, sur un même site, c'est la rencontre physique qui prime. Il est plus simple et plus efficace de se réunir que d'envoyer des mails. Une réunion de 10 min peut résoudre bien des problèmes. La communication non verbale (gestes, mimiques, silence, etc.), le fait de ne pas avoir à taper, le fait de réellement discuter à plusieurs et d'avoir les réponses immédiates font que même les férus du mail apprécient une bonne petite réunion quand ils sont pressés par le temps. Voire même un coup de fil. Les mails rstent réservés à un autre usage : quand on a le temps d'attendre la réponse, en complément d'un coup de fil, si les relations sont tendues ou si la personne avec qui vous voulez rentrer en contact est toujours occupée. La communication par ordinateur parce qu'elle permet notamment de transférer rapidement des données à sa place mais ne supplante pas la bonne vieille réunion.

Le contact au travers du net est monnaie courante. Tout les sites de rencontres sont populaires, facebook également, les moyens de communiquer, msn par exemple. On s'isole de plus en plus pour s'ouvrir à un autre espace de communication où tout est plus facile, moins impliquant. Les gens ont tendance à fuir les problèmes relationnels, qui sont parmi les problèmes les plus difficiles à appréhender et à résoudre. Avec le web, la fuite est facile ; on peut passer d'une relation à l'autre dès que le moindre souci se présente et éviter d'approfondir la relation avec les gens que l'on peut difficilement éviter (ses voisins, ses collègues, sa famille, etc). On n'apprend plus, ou pire encore, on désapprend à accepter autrui. Pourtant, accepter l'autre et faire avec ses défauts, c'est incontournable pour vivre en société. De plus par le net la communication est moins fiable car toutes les tricheries sont possibles. Et malgré tout, on constate un véritable Exode de la réalité vers la scène de théâtre.
Certes, il y a des avantages, des contacts internationaux, une meilleur transmission d'informations, etc. Et pour certain, il y a des raisons à cette fuite de la réalité mais là, on dérive vers des problèmes sociologiques^^

En synthèse, l'ordinateur est devenu indispensable à notre vie actuelle. Il a apporté des avantages mais ceux ci entrainent des problèmes comportemantaux. L'utilisation de l'ordinateur et du net fait baisser la qualité des relations avec l'entourage et isole l'individu, qui pour se sentir moins seul utilise l'ordinateur -véritable cercle vicieux !- sans se rendre compte qu'il devrait simplement apprendre ou ré-apprendre à vivre en société.

L'informatique et le net, tout un problème...

Dernière édition de Simiche le 2008-11-23 00:30:39.

Scipion (Modo)11-23 18:24 Votes Edit Del
Petite note : évitez s’il vous plait de copier coller le précédent message, en y apposant juste vos réactions et commentaires, nous sommes grands ! Ecrivez votre propre texte ! =)

Ahhh l’ordinateur et ses critiques..

Vivant depuis toujours en pleine campagne, dans mon village de vieux et de jeunes gens inintéressants, je n’imagine même pas ce que je ferais sans informatique. J’ai commencé très jeune avec ms-dos et Pacman, pour finir sur Xp avec Counter Strike Source.. En passant par win32., win 95, win98 et les Dooms et les TombRaider.. Je n’ai jamais était à la pointe de la technologie en informatique, j’ai compensé ce manque en exploitant du plus possible les capacités de mon pc. Tout ceci pour dire, qu’aujourd’hui, l’informatique représente plus de 80% de mes maigres loisirs.

Alors moi, quand je vois un ordinateur, ce n’est pas qu’un simple objet qui se présente à moi. C’est ce que j’appelle une « entité minérale » comparable fondamentalement aux entités organiques. En effet, un pc d’aujourd’hui n’est pas plus [ ???] Que notre ancêtre il y a très très très longtemps (pour ne pas dire de bêtise en matière de date). Une différence ? Nous avons aquéri notre intelligence en évoluant, le pc lui, possède déjà les capacités requisse pour abriter une intelligence, mais le pc évolue à nos dépends : il ne peut pas évoluer par lui-même.

Le jour, ou l’ordinateur sera capable d’évoluer par lui-même, ne serais ce que d’augmenter d’un chouilla sa capacité de développement, il rentra dans un cycle de développement/évolution comparable à celui que connais les entités organiques

Entité organique :
Un jour => Evolution N° 1 => Intelligence X+1
Un autre jour => Evolution N° 2 => Intelligence X+2
Un autre jour => Evolution N° 3 => Intelligence X+3

Entité Minérale :
Intelligence X+1 => évolution N°1 => intelligence X+2 => évolution N°2 => etc..

Pour revenir d’une manière plus directe à notre sujet.

Peut être que l’informatique déprave la jeunesse et la population. Mais comme les émissions de télé réalité, comme la drogue, comme la musique à propos insultant, cette dépravation ne vise pas tout le monde. Les personnes les plus touchés, ne sont généralement pas les plus.. Intéressantes..

Pour ma part j’approuve le coté Pratique d’Internet : gratuité, instantanéité, ascecibilité. Internet ouvre des portes pour des relations purement mentales (via un avatar ou non) avec des personnes « inaccessibles »

Mais un « Bjr » ne remplacera jamais une poignée de main ou une bise, un « mdr » ne remplacera jamais un rire. Les discutions online ont un terrain de jeu pour l’hypocrisie et l’inexpression. Nos expressions faciales, notre gestuelle disent plus que nos paroles.

Alors discuter sur msn, c’est bien beau, c’est pratique, mais c’est vide.

Simiche11-23 19:36 Votes Edit Del
Question répondu

Dernière édition de Deloth le 2008-11-23 22:36:25.

Azante (Vip)11-23 23:22 Votes Edit Del
Je vais essayer, si j'ai compris ^^  !

Ça va faire deux ans, maintenant, que je suis pris dans cette "spirale du net", avec les côtés positifs, et négatifs. Je passe environ 75 pour cent de mon temps libre sur mon ordinateur. Selon moi, on peut constater des choses positives, et négatives.

Tout d'abord, vous savez tous que, même si msn est "vide" selon Scipion, c'est un passe-temps plus que agréable. Il permet de tisser des "liens" indirects. Mais après réflexions personnels, ces liens ne sont que "futile", si facilement cassables. L'eau coule toujours sous les ponts, un jour, on rencontre quelqu'un, on croit que cette personne t'apprécies, et du jour au lendemain, hop, papa Noël l'emmène dans son traineau, et tu ne la revois plus jamais, plus aucunes nouvelles, au début, tu te demandes, mais, où est elle passée, j'espère qu'il ne lui est rien arrivé de grave, un mois après, tu penses à lui en voyant son pseudo msn mort, un an après ? Tu fais un clique droit "supprimer ce contact" ! Ça m'est déjà arrivé, il y a un an. C'est pour ça que dorénavant, je garde mes limites avec les personnes autant que je puis. On ne peut pas prétendre apprécier quelqu'un en parlant avec lui sur msn, voir même au téléphone. Dans les deux cas, l'hypocrisie est possible. Dire "jtd", voir "jtm" à quelqu'un, c'est trois lettres, rien de plus ! Mais ce n'est pas réellement vrai. On peut apprécier quelqu'un devant son ordinateur, prendre plaisir à parler avec lui, mais ensuite... ?
Mais, prenons pour exemple quelqu'un qui ne peut plus sortir de chez lui pour des raisons X, ou Y. Lui, aura peut être besoin d'internet pour que ses journées soit moins longue. Quand on est dans le couloir de la mort, preferiez vous passez vos journées à avoir des relations "vides", ou vous morfondre, seul, à attendre que vous franchissiez la porte ?
Donc voilà, il y a des choses favorables, et moins favorable à "msn", mais, quand on est encore sociable, comme dit, on préfère toujours boire un coup entre ami, que de parler sur msn ^^ !
Et une dernière, étant, le plus grand point noir d'msn cette histoire récente, qu'on m'a raconté y a quelques jours. Une fille qui a fugué pour rejoindre quelqu'un de 44 ans avec qui elle avait tissé des liens sur cette fameuse messagerie instantanée ? :p Pas mal, hein ?

Ensuite, il y a des abus, graves. Des choses qui donne envie de vomir sur des blogs. Vous savez, sans doute, quels genres d'abus on peut rencontrer.

Vous connaissez tous facebook =) ! Et l'histoire de l'Américian, ou de l'Anglais qui a dut mal à trouver du boulot à cause de ça ?  ! Et oui, point noir, quand l'ivl rejoint l'irl ^^ ! Vous mettez sur facebook une photo de vous bourré, vous postez un CV, le futur employeur fait une petite recherche sur vous. Il voit votre zoli photo de vous pas très... noble, il vous prend ? Moi je dis que non !

Ensuite, Internet n'est pas gratuit jusqu'à preuve du contraire (sauf si 20€ c'est peu pour certains...) =) ! Mais reste toujours plus rentable niveau gain de temps à un dictionnaire / annuaire. Et on trouve bien plus de choses aussi ! Surtout niveau précision.

Il vient ensuite un autre problème. Internet, c'est joli, on peut même écouter la musique gratuitement, et illégalement... Expliquer ce qui est légal / illégal à un enfant de 11 ans quand ses parents sont devant le tribunal pour téléchargement illégal =) !


Moi je dis, internet, bien, mais méfiance d'abord !

Balthi11-24 20:37 Votes Edit Del
MSN contraste selon son utilité et son utilisateur. Je suis bien d'accord avec toi.

Mais tu as relevé un point intéressant. Une fille qui se réfugie chez un mec bien plus âgée qu'elle.
J'ignore pour vous, mais il y a un côté amoral à cette histoire. Je juge absolument rien mais ce n'est pas il y a 50 ans qu'une situation sera apparue.

Cette situation illustre un apport que le net a contribué, est ce un mal ou un bien? Je l'ignore, c'est à discuter.
En effet, les couples dont l'écart d'ages est important est, je trouve, de plus en plus fréquent. Et les couples qui apparaissent grâce au net est nettement plus important.
Peut on dire que Msn et autre programme de communication est devenu un lieu de rencontre et drague?
Mais je met en avant le manque de contact entre deux personnes au premier abord. Est c'est que ça ne permet pas de connaitre uniquement la personne sans se baser sur son attirance? N'est ce pas un avantage pour la formation de couple?
Là dessus, je dois directement signaler que des abus sont multiples et présent. Donc comme disait Azante, Prudence.

Mais malgré ce bienfait pour le couple, n'y-a-t-il pas un manque? En effet, où se passe les coups de foudre dans la rue? Les rencontres fortuites? Non, tout n'est plus que programmation. C'est le recul de la sociabilité comme remarqué par tout les posts précédent.

En définitive, ne pouvons nous pas dire que nous traversons un passage où la sociabilité se translate dans le monde virtuel? Sans toutefois omettre totalement le contact direct, nous sommes en définitive que des êtres de chair et de sang et non pas une série de pixel.

Simiche11-25 22:51 Votes Edit Del
Je ne pense pas que nous soyons à un tournant de la sociabilité humaine.
Internet isole, oui, mais jusqu’à ce que la réalité rattrape l’internaute. Aussi attirant et intéressant que soit Internet, quand je vois ma soeur... Sa journée se passe entre ses enfants, son boulot et l'entretien (partagé avec son cher et tendre) de la maison. Elle peut bien passer les maigres loisirs qu'il lui reste devant un écran de PC, ça n'a pas grande importance... Elle n'est pas un cas particulier : quand le temps de loisirs diminue, les passe-temps « inutiles » disparaissent.

Alors, non, je ne pense pas qu'Internet change fondamentalement nos vies. Il nous la facilite probablement (plus facile de communiquer avec vos amis irl, plus facile de réserver tel ou tel produit de consommation, meilleur accès à l'information, à la culture,...).
Le gros de la génération suivante sera élevé, comme nous l'avons été, par des parents qui passeront leur temps à travailler et à s’occuper de leurs enfants. Les enfants continuent à aller à l’école, à se faire des amis réels, parfois à en imaginer d’irréels. Parfois ça se gâte à l’adolescence (ou dès la grande enfance) lorsque ces enfants « tombent » dans les jeux vidéos ou dans Internet. Mais on finit par en sortir, ne serait-ce lorsqu’on se met à travailler (je ne parle pas des cas pathologiques qui sont incapables d’avoir une vie active). En fin de compte, n’est-ce pas ça l’important pour savoir si l’ordinateur et Internet ont un impact fort sur la société : comment grandira la génération suivante ?

Le phénomène d’addiction à Internet ne concerne qu’une partie de la population et je pense sur une période de la vie. Une manière de s’occuper tout simplement : le PC et le net constitue des passe-temps faciles. Internet occupe ceux qui ont le temps et qui n’ont rien de mieux à faire (comprendre qui n’ont pas de passions irl). Est-ce un tord ? Franchement je n’en sais rien. Que feraient ces gens s’il n’y avait pas Internet ? Ben probablement, un autre loisir ou alors ils tomberaient dans une autre addiction (drogues, alcool, jeu), autrement plus dangereuse. Si je prends mon cas : avant d’avoir un pc et de me mettre à jouer (ma période de jeux vidéos a duré 6 ans, maintenant c’est un loisir de taille normal), je lisais énormément. Il semblerait bien que j’ai tendance à fuir la réalité… Un aspect de ma personnalité qui a fait que j’ai beaucoup joué. Ben sans le PC, j’aurai probablement continuer à beaucoup lire !

Pour le reste de la population, le PC et Internet sont "juste" des outils plutôt merveilleux. S il faut poser le débat, est-ce que ne serait pas plutôt là : un meilleur accès à l'information, une meilleure communication, est-ce que ça va changer notre société ?

Dernière édition de Simiche le 2008-11-25 23:10:32.

Balthi11-26 15:41 Votes Edit Del
Il est vrai Simiche que nous avons regardé les extrêmes, que nous avons extrapolé et dramatisé.

Il est vrai qu'aujourd'hui, les personnes savent vivre sans pc et que ce dernier n'est qu'un outil supplémentaire pour se distraire et que seul une minorité se considère comme no-life, l'effet de société que nous avons observé.

Il est vrai que la plupart des personnes, aujourd'hui, n'ont pas de vie Ig, d'autres en ont une mais ne s'investisse pas puis certain qui s'y investisse mais savent équilibrer leur vie et d'autre des no-lifes purs.

On a remarqué que la jeunesse s'investissait beaucoup dans les jeux Rp alors que la génération précédente, cele dont tu parle Simiche, reste indifférente.

Mais l'inquiétude est: que se passera-t-il quand la jeunesse deviendra adulte? Quelles seront les crises?

Tu aporte une réponse Simiche à savoir que les vies Rp est temporaires et propres à la jeunesse. Et c'est absolument logique. Tout converge vers ce final.

Mais la question se pose du "si". Si ce n'était pas réservé à la jeunesse et que cet élan se répandrais également pour des adultes responsables?
Ne voyons nous pas des adultes venir jouer qui dépassent la vingtaine voire plus?

Nous atteignons, je vasi dire enfin la question de ce thème :
"Comment va évoluer la société avec des jeunes qui s'investissent de moins en moins dans la vie réelle et de plus en plus dans une vie virtuelle et imaginaire?"

Simiche11-27 02:29 Votes Edit Del
C'est vrai que j'ai peut être conclue un peu vite sur l'aspect temporaire des vies RP ! Moi-même, je n'ai pas tout abandonné, même si maintenant les jeux rp me semblent beaucoup moins intéressantes que la vie réelle.

Si vraiment les jeunes se désintéresse de la vie et que cela amène une génération qui ne s'investit pas dans la résolution des grands problèmes de la société (environnement, justice, solidarité,...), les choix seront fait par ceux qui sont au pouvoir et très probablement pas dans l'intérêt général ! A vrai dire, je pense que ce ne sera pas très glorieux. On aboutira peut être à une sorte de société où tout le monde vit ses vies RP dans son coin à condition que l'élite parvienne à organiser grosso modo la satisfaction des besoins élémentaires de la majorité des gens (sinon il y aura du grabuge !). Scénario qui me fait penser à La Machine à explorer le temps de H.G. Wells (ou bien, plus vaguement, à Matrix).

Ceci dit, je tiens à préciser deux choses :
- je pense que les jeux RP m'ont appris des choses  : oser, faire des choix, perséverer même quand le résultat n'est pas immédiat(peut être que j'aurai appris plus vite si je m'étais investi dans quelque choses ?)
- je pense que les difficultés de l'accès à l'emploi sont pour beaucoup dans le désintérêt de jeunes adultes pour la vie réelle (pas d'emploi, pas de revenu, pas de projets, pas d'avenir, déprime, déprime quand tu nous tiens...)

Dernière édition de Simiche le 2008-11-27 02:37:13.


Nouveau message2017-04-30 01:13   ^ 

Veuillez vous connecter pour poster.