Forum : Topic "Mésaventures d'un "mage"" : Messages

| <<1 / 3 [02] [03] >> |

Sombrelun (Vip)08-31 18:35 Votes Edit Del
Chapitre 1: initiation

Il faisait sombre, la nuit est obscure, chichement éclairé par les étoiles jouant à cache cache dans les nuages. Vue que c'est la nouvelle lune, on ne peut même pas la peine de compter sur elle pour y voir un peu plus...
Mais quelle idée d'aller se promener en forêt à une heure pareille ! Je serais bien mieux au chaud sous ma couette... Enfin, je ne me promène pas vraiment, je vais aller m'initier à la magie. Et ça, ça ne se fait pas n'importe où et n'importe quand, c'est un ami qui me la dit, "une bourse d'or sur la souche du vieux chêne un peu avant minuit".
Et en plus, il fait froid, j'aurais du prendre une pelisse... Bon aller, finit de grommeler, j'ai enfin trouvé cette fichu souche ! Je posa la bourse de 250 crédits (une coquette somme !) sur le bois mort, fis trois pas en arrière, courbette, deux pas à gauche, re-courbette, puis cinq pas de nouveau en arrière avant de m'asseoir en tailleur dans le tapis de feuille. "Ils sont très susceptibles les mages, m'avait prévenue mon ami. Ce rituel de retrait permet de ne pas les offensé."
Qu'est ce qu'il ne faut pas faire... J'espère que je n'aurais pas à attendre trop longtemps, le sol est humide, et j'ai déjà les fesses trempées ! Si je n'attrape pas froid avec tout ça...

Dernière édition de Sombrelun le 2007-12-25 17:08:05.

Sombrelun (Vip)11-23 09:36 Votes Edit Del
Tiens, il se passe quelque chose... Un homme emmitouflé dans une cape, le visage caché dans la profonde obscurité de sa capuche s'avance près de la souche, et rafle la bourse.
- Non mais, 'faut pas se gêner ! Vous savez combien de temps j'ai trimé pour remplir cette bourse?! m'emportais-je, outré.
- Silence profane ! grogna l'homme d'une voix caverneuse.
Il me fit face dans toute sa hauteur, savoureux ce qu'il avait réclamé avec force. Il reprit, d'une voix plus douce qui me semblais familière :
- La première chose que doit apprendre un mage est l'humilité envers ses aînés. Car, tu souhaites bien devenir un mage, mon garçon ? C'est pour découvrir les mystères de la magie que tu es ici au lieu de roupiller dans ton lit ?
Je ne pu qu'acquiescé avec vigueur, le laissant continuer :
- Un mage doit taire son véritable nom, son nom d'enfant, pour ne pas donner d'emprise sur lui à des entités maléfiques. Tu dois donc avoir un nouveau nom, qui deviendra le tien, celui que tu donneras quand tu te présenteras, gardant caché au plus profond de toi, ton premier nom. Ce nom, je vais te le donner...
Il regarda quelques temps autour de lui, en manque d'inspiration, finit par lever les yeux au ciel pour remarquer l'absence de la belle nocturne. Il murmura :
- La lune est obscure cette nuit... lune sombre, sombre lune (tiens, pas mal ça !). Sombrelün ! fit-il plus fort, tu seras Sombrelün !
Il tira de sous sa cape un charbon de bois, et s'approcha de moi à grands pas, pour dessiner un cercle noir sur mon front, tout en marmonnant :
- Oui, mon garçon, ta Dame est la haut, sois son dévoué serviteur. Elle guidera tes pas, inspirera tes sorts, et veillera sur ton sommeil la nuit. Tu ne peux avoir de meilleur protecteur. Regarde, mon garçon, regarde comme Elle est belle !
Il me poussa la tête en arrière, appuyant sur le cercle de mon front. Et je La vis, un visage pâle dans le ciel, là où se trouvait la lune invisible. Elle me souriait timidement, son regard plein de bonté planté dans le mien. Il est vrai qu'Elle était magnifique !
- Oui, ô oui, mon garçon, à ton sourire, je vois que vous avez fait connaissance, repris l'homme. Il ne me reste plus qu'à te confier certaines choses, et tu seras mage. Ton Habit, drapant ton corps, il sera ton dernier rempart protégeant ta chair, puisse-t-il ne jamais être percé ! Ton Chapeau, pointu comme il se doit, il te démarquera par mis tous les hommes. Ton Bourdon, il canalisera ta magie et te prêtera son soutient en toutes circonstance. Et bien sur, le plus important, ton Guide, ses paroles sont de sagesse pur, son avis ô combien précieux ! Chéri-le comme la prunelle de tes yeux, ça valeur est inestimable ! Maintenant, va, Sombrelün, par le monde tu apprendras, et ses enseignements tu retiendras. Tu es un mage, maintenant, un des notre...
Sur ce, il se drapa dans sa cape et disparu dans l'obscurité.
Comme au sortir d'un rêve, je leva les yeux au ciel, et Elle me jeta un regard complice. Je ramassa mes Présents sur la souche et rentra me coucher d'un pas de somnambule.

Dernière édition de Sombrelun le 2008-01-21 12:23:11.

Antoinedully11-24 18:18 Votes Edit Del
HRP

Dernière édition de Scimme le 2008-01-06 12:22:30.

Sombrelun (Vip)11-27 13:58 Votes Edit Del
HRP

Au matin, je me réveillai, doutant de ce que j'ai vécu cette nuit. Mais la marque noire baveuse sur mon front et le tas de vêtements sur la table me certifiait que je n'avais pas rêvé. Tout comme l'absence d'une bourse bien dodue...
Maintenant qu'il y fait plus clair, autant en profiter pour examiner d'un peu plus prêt, les présents de l'homme. La robe, au tissus élimé, écarlate dans une vie antérieur, était brodé à la va vite de symboles dorés pouvant passer pour des runes. Le chapeau était pointu, certes, mais aussi informe tout aussi usé que la robe et abritant toute une famille de mites. Le bourdon était juste un bout de bois un peu tordu.
Et le guide, où qu'il est passé d'ailleurs ? Une grenouille me jeta un regard torve du haut de la boite à thé. C'est ça le guide de sagesse !? Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression de m'être fait avoir...
Après avoir déjeuné, j'allai relâcher ce pauvre batracien dans la mare derrière chez moi, et construit un épouvantail avec les vieux vêtements et le bâton tordu dans mon potager. Au moins, ça servira à quelque chose.
Mais bon, 250 crédits l'épouvantail, ce n'est pas la joie ! J'alla donc d'un bon pas chez mon ami, profitant que sa chaumière n'est pas bien loin de la mienne. Il a bien rit, d'accord, mais j'aimerais bien récupérer mon argent... Mais arrivé devant chez lui, je trouvai sa sœur en train de balayer la cour.
- Mieux ne vaut pas entrer, me prévient-elle. Mon frère est malade (urticaire foudroyant) depuis hier soir, ce n'est pas beau à voir, et on ignore encore si c'est contagieux.
Je crus donc plus prudent de ne pas insister. Elle continua sur le ton de la confidence :
- Si tu veux mon avis, il a du froisser quelqu'un qui faut pas (regard en l'air), et qu'il y a eu un retour de bâton... Euh... tu sais que tu as du charbon sur le front ?
Elle esquissa un geste pour le nettoyer, mais je me dérobai. Ce ne pouvait pas être mon ami qui m'avait monté cette scène, j'avais été réellement introduit dans le monde magique, je ne tenais donc pas à perdre la marque de ma Dame.

Dernière édition de Sombrelun le 2007-12-25 17:01:22.

Antoinedully12-01 09:24 Votes Edit Del
HRP

Dernière édition de Scimme le 2008-01-06 12:23:23.

Sombrelun (Vip)12-10 14:36 Votes Edit Del
HRP

Après avoir bredouillé de vagues excuses, je l'abandonna pour retourner ventre à terre chez moi démonter l'épouvantail et retrouver cette fichue grenouille.
Je refis soigneusement mon disque noir et enfila les vêtements. La grenouille me posa plus de difficultés (qu'en faire ?), mais elle les résolu en bondissant sur mon épaule pour croasser son avis. Globalement, l'effet rendait bien... si on souhaite passer pour un vagabond excentrique...
Mais ma foi, pourquoi pas, et je n'aime pas faire comme les autres. Après avoir emballé quelques vivres, et fermé ma chaumière à clé, me voilà près à parcourir le vaste monde pour recevoir mon enseignement sur la magie.
Vu la façon dont ça a commencé, quelque chose me dit que ça ne va pas être évident...


Dernière édition de Sombrelun le 2007-12-25 17:00:00.

Scipion (Modo)12-15 14:13 Votes Edit Del
HRP

Dernière édition de Scimme le 2008-01-06 12:23:36.

Antoinedully12-16 12:27 Votes Edit Del
HRP

Dernière édition de Scimme le 2008-01-06 12:23:51.

Sombrelun (Vip)12-17 16:36 Votes Edit Del
HRP

Me voilà planté au beau milieu du chemin, prêt à partir à la conquête du savoir, mais où aller ? Je regardai la grenouille sur mon épaule, elle m’ignora royalement. C’est sensé être mon guide, alors qu’est ce qu’elle attend pour me guider ? Je tentai :
- Alors grenouille, c’est par où qu’on va ?
Aucune réaction du batracien… Ce n’est peut être pas comme ça qu’il faut s’y prendre… Je réfléchis rapidement et déclama :
- Ô toi, guide de mes pas et de mon apprentissage, ait la bonté de m’indiquer une direction pour que je puisse étancher ma soif de savoir !
- Koa ? demanda-t-elle.
Et d’un bon, elle sauta de mon épaule pour sautiller vers le bord du chemin. C’est indiscutablement un signe, une parabole ! Il faut sortir des sentiers battus pour ne pas s’embourber dans le savoir commun !
Motivé, j’entra dans le champ de navet bordant le chemin, me pencha pour ramasser la grenouille, mais alors que je me relevais, je tombai nez à fourche avec un paysan furieux :
- Galopin ! Que je te prenne à chaparder mes navets ! Quitte donc mon champ si tu ne veux pas prendre mon sabot là où je pense !
Argument de talle qui me poussa à revoir la situation et à lui obéir, sans discuter sur les apparences trompeuses. Enfin, depuis quand une grenouille ressemble-t-elle à un navet ? Bon gré mal gré, je du me résoudre à choisir entre deux direction que je pris au hasard, mon guide m’étant été de mauvais conseil.
J’avançais d’un bon pas, imaginant déjà tous les sorts que je pourrais apprendre et utiliser pour me faciliter la vie dans ma chaumière. Un sort pour chasser les mites de mes penderies, un autre pour empêcher les oiseaux de manger les semis de mon potager, et aussi un pour cette marche branlante dans l’escalier…
- Florette ! appela un berger au loin, troublant mes pensées.
Ah zut, où en étais-je ? Ah oui ! Surtout ne pas oublier le sort pour que l’eau du puis ne gèle pas en hiver… Mon ventre gargouilla, me rappelant que le soleil approchait de son zénith.

Dernière édition de Sombrelun le 2007-12-25 16:55:11.

Sombrelun (Vip)12-18 11:22 Votes Edit Del
Hum… est-ce que j’ai pensé à emporter quelque chose à becqueter ? Comme pour répondre à ma question, une brebis bêla dans le fossé, à l’évidence perdu loin de son troupeau. Viendrais-je de trouver mon repas ? Je m’approchai prudemment.
La bête s’était cassé une patte dans un trou, et bêlai pitoyablement. J’attrapai une grosse pierre près du chemin, je ne ferais qu’adoucir son trépas. Mais alors que je revins vers le bovin, la grenouille sauta de mon épaule pour atterrir entre nous deux. Elle leva la tête vers moi, faisant ce qui ressemblerait à un regard noir.
Je ne me nourris pas de moucheron moi, il faut bien que je mange ! Je l’enjamba, mais elle s’interposa à nouveau, croissant son mécontentement. Devrais-je l’épargner ? A tout hasard, je reposai la pierre.
Le batracien me regarda attentivement, comme pour deviner mes intentions, puis de désintéressa de moi, pour regarder de plus près le filet d’eau saumâtre au fon du fossé. Je m’approcha alors de la brebis bêlant toujours, et chercha à la dégager.
C’est alors q’un chien jappa plus haut sur le chemin, et qu’on appela :
- Florette ! Vous l’avez retrouvé ?
C’était le berger de tout à l’heure, un garçonnet courant pieds nus après son chien, et qui s’arrêta devant moi, essoufflé :
- Merci m’sieur le mage, ça fait un moment que je cherche Florette.
Avec son aide, je la libéra et lui posa une attelle sommaire sur sa patte brisée. Voulant me remercier le jeune garçon m’invita à partager son repas, et me recommanda chaudement la taverne de son oncle, plus loin sur le chemin.
Avant de repartir, je n’oubliai pas de récupérer la grenouille dans son fossé, et la calla sur mon épaule. J’attendis d’être hors de porté de vois du jeune berger pour lui murmurer :
- Je m’excuse pour ce que j’ai pu te dire, près du champ de navets, tu es une grenouille plutôt futé. Si tu ne m’avais pas prévenu… les dieux seuls savent ce qui aurait pu se passer… rien d’agréable je pense… Au fait, tu as peut être envie d’être appelé autrement que ’’grenouille’’. Quel est ton nom ?
- Akroa, croissa-t-elle.
- Akroa ? Drôle de nom… enfin… peut-être pas pour une grenouille…

Dernière édition de Sombrelun le 2007-12-25 16:58:15.


Nouveau message2017-04-26 02:17   ^ 

Veuillez vous connecter pour poster.